ENSEIGNE DU FABRICANT DE FOURNITURES POUR...

Lot 66
Aller au lot
1 500 - 1 600 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 31 000 EUR

ENSEIGNE DU FABRICANT DE FOURNITURES POUR...

ENSEIGNE DU FABRICANT DE FOURNITURES POUR CAFÉS ET BISTROTS " À L'ÉLÉPHANT "
Zinc et tôle peints en gris et rouge, épousant la forme d'un éléphant paré, la panse abritant une horloge sous verre, le cadran en métal à chiffres romains sur fond blanc, surmonté de l'inscription en lettres capitales " À l'ÉLÉPHANT ".
Circa 1840.
185 x 180 x 35 cm.
PROVENANCE.
" Maison BRESSON ", fondée en 1824, à l'enseigne " À l'Éléphant ".
Fabricant de fournitures pour cafés et bistrots, spécialité de comptoirs en étain, pompes à bière et billards.
122 à 134, rue de Lyon.
XIIe arrondissement.
" Successeurs Maison E. RINGUET ".
Agencement pour limonadiers, entreprise générale d'installation pour cafés, brasseries, marchands de vin, restaurants, hôtels, casinos et cercles.
Médaille d'or à l'Exposition Universelle de Paris en 1900, onze grands prix aux grandes expositions internationales en Europe de 1900 à 1931 (Paris, exposition coloniale).
ACQUISITION.
Auprès des " Établissements RINGUET ", derniers propriétaires du commerce, janvier 1969, Un second éléphant, symétrique, lui faisant face, orné d'un baromètre, fut détruit lors de sa dépose dans les années 1960, avant l'acquisition de son pendant par Roxane Debuisson.
BIBLIOGRAPHIE.
L'Événement du Jeudi, 16 au 22 mai 1985, p.124, reproduite.
L'Estampille, n° 37, novembre 1972, p. 27, reproduite.
Le Collectionneur Français, n°99, février 1974, p. 4, reproduite.
Elle, n° 1472, 4 mars 1974, p. 143, reproduite.
Femme Pratique, n° 129, mai 1974, p. 193, reproduite.
Marie-France BOYER, Habiter Paris, Paris, Société Nouvelle des Éditions du Chêne, 1988.
Sanjiro MINAMIKAWA, The Art of living, Kenchiku Siryo, Tokyo, Kenkyusha, 1991.
Florine ASCH, Florine chez les parisiens, Société Nouvelle Adam Biro, Paris, 2003.
L'éléphant de la Bastille est un projet napoléonien de fontaine destinée à orner la place de la Bastille et à donner de l'eau aux riverains.
Alimentée par l'eau de l'Ourcq, cette fontaine devait être surmontée de la statue colossale d'un éléphant portant un howdah en forme de tour. Elle devait être implantée au débouché du canal. Confiée après 1812 à l'architecte Alavoine, sa réalisation fut remise en cause par la chute de Napoléon avant d'être abandonnée après la Révolution de 1830. La statue de l'éléphant ne fut jamais exécutée en bronze, mais un modèle en plâtre à l'échelle 1, élevé en 1814 près du chantier puis détruit en 1846, constitua pendant une trentaine d'années un objet de curiosité. Victor Hugo l'immortalisa en en faisant le refuge de Gavroche, dans son roman Les Misérables. Seuls les infrastructures, le bassin et le socle de cette fontaine furent réalisés entre 1810 et 1830. Encore visibles de nos jours, ils servent de base à la colonne de Juillet, inaugurée le 28 juillet 1840.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue