* Exceptionnel revolver modèle 1885 d'essai,...

Lot 172
Aller au lot
20 000 - 30 000 €
Résultat : 34 000 €

* Exceptionnel revolver modèle 1885 d'essai,...

* Exceptionnel revolver modèle 1885 d'essai, premier type, ayant appartenu au général Boulanger, ministre de la Guerre; exemplaire n° 3; arme à simple et double action fabriquée par la "MAS", longueur du canon 122 mm, calibre 11 mm/73; chien rebondissant système Abadie; plaque de recouvrement articulée à vis imperdable; il est poinçonné sur le cadre: "B" dans un écu, "3" pour le numéro, "C. 11" pour le calibre et "D C. 1886"; finition bleui brillant; chien, queue de détente, anneau et baguette couleur jaune paille; plaquettes de crosse en noyer quadrillées; longueur 24 cm. Il est présenté dans un coffret en acajou, écu en argent monogrammé: "G B" sur le couvercle; intérieur gainé de feutrine bleue;
28 x 19 x 6,5 cm.
On joint une carte de visite du général portant l'inscription manuscrite: "Laissez passer M. Jules Millevoye, qui fera partie de mon escorte".
Époque 1885/1886. État neuf.
On joint une plaquette en bas-relief, en bois noir comprimé ou en bakélite, représentant le général
Boulanger en buste, de trois quarts; 10 x 6,5 cm; un médaillon rond en laiton estampé du même sujet; diamètre 17 cm et la reproduction en couleurs du tableau du général Boulanger par: "P. J."; 40 x 30 cm.
Arme de la plus grande rareté, peut-être seulement 10 à 12 exemplaires exécutés. (Seulement 4 seraient actuellement connus dans le monde, d'après M. GEORGET).
Référence: R. M. F., un revolver identique poli blanc est reproduit page 159.
Voir l'article de La Gazette des Armes n° 282 de novembre 1997 et celui du n° 593 de décembre 2007 où ce revolver est reproduit en première page de couverture.
En janvier 1886, le général BOULANGER prend ses fonctions de ministre de la Guerre et s'occupe en priorité des problèmes d'armement. Le dossier de l'armement individuel lui est présenté par le lieutenant-colonel TRISTAN, concernant la mise au point du nouveau revolver d'officier modèle 1885. Persuadé des performances du petit calibre, le général BOULANGER, demande immédiatement l'étude de ce modèle en calibre de 8 mm. Les prototypes sont prêts au début mai, dénommés modèle 1886. Dans les rapports de l'époque du modèle 1887, ce revolver est identique au modèle 1885, avec des dimensions réduites. Une petite série de prototypes est réalisée dont le premier exemplaire est envoyé à la Manufacture d'armes de Saint-Étienne, en 1886, pour une étude de fabrication en série qui ne sera pas réalisée... (Voir l'article très complet de Marc de FROMONT, dans La Gazette des Armes n° 282 de novembre 1997).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue