JACQUES ALPHONSE TESTARD (1810, 18??)

Lot 12
Aller au lot
Estimation :
100 - 120 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 700EUR

JACQUES ALPHONSE TESTARD (1810, 18??)

Notre-Dame et l'ancien Hôtel-Dieu
Deux vues de foule devant la morgue du Marché Neuf, circa 1830
Trois encres, lavis d'encre et aquarelles sur papier.
Deux signés en bas au centre, le troisième en bas à droite.
10 x 16,5 cm.
PROVENANCE.
Ancienne collection David-Weil.
En 1804, en remplacement de l'ancienne morgue jadis abritée dans le Grand Châtelet en cours de démolition, le préfet de police Louis Nicolas Dubois fit aménager la nouvelle morgue, au sud de l'île de la Cité, au no 21 du quai du marché Neuf, non loin de l'Hôtel Dieu. Ce quai recouvrait une ancienne rue qui porta le nom de rue de " l'Orberie " ou de " l'Herberie ", puis " du Marché Neuf ". Le lieu était destiné à recueillir les morts trouvés sur la voie publique, principalement dans la Seine.
Les badauds venaient " morguer " les défunts (c'est-à-dire " dévisager avec insistance ", au sens du vocabulaire des geôliers du XVe siècle) au travers de la vitre donnant sur le vestibule d'entrée. Installés sur des tables de marbre, la tête placée sur un oreiller de cuivre, les parties intimes recouvertes d'un petit morceau de métal, sous leurs vêtements qui séchaient, les cadavres attendaient d'être reconnus. Dans la majorité des cas, les curieux reconnaissaient les cadavres, souvent le lundi, jour chômé pour la majorité des ouvriers, alors que les familles se plaignaient rarement des disparitions. L'autopsie était assurée par le personnel de la morgue, qui devait trouver une explication au décès. La Préfecture de Police assurait la gestion de la morgue et y détachait un médecin-inspecteur, un chargé des autopsies, un greffier, deux garçons de service.
La morgue fut déménagée un peu plus loin par le baron Haussmann en 1868, sur la pointe est de l'île, site de l'actuel square de l'île de France, emplacement d'une ancienne promenade dénommée " Le Terrain ". Celle-ci constitua toujours un des lieux de sorties les plus en vogue de la capitale, des milliers de personnes s'y pressan
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue