COLLECTION JEFFRY KAPLOW Mercredi 4 novembre à 14h

Troisième d'une famille d'immigrants juifs russes, Jeffry KAPLOW naquit le 7 septembre 1937 à Newark, New Jersey, et grandit dans le quartier de Brooklyn à New York. 

Il perdit son père à l'âge de trois ans. Sa mère exerçant des fonctions très actives de syndicaliste dans l'industrie du vêtement, il fut élevé par sa sœur, de quinze ans son aînée, et sa grand-mère.  

Dès l'âge de 16 ans, il commença des études d'Histoire à l'Université du Wisconsin où, pétri des idéaux de démocratie, d'égalité et de justice, attaqués à l'époque par le Sénateur Joseph McCarthy, il se rapprocha du Labor Youth League (Ligue des Jeunes Travailleurs). 

Ses études furent couronnées par une thèse de doctorat à l'université de Princeton, ayant pour sujet La ville d'Elbeuf à l'époque révolutionnaire, qui fut publiée en anglais en 1964 (Baltimore, Hopkins).

En 1965, il fit paraître, en anglais, Nouvelles perspectives sur la Révolution Française (Wiley, John Sons).

Il occupa brièvement un poste d'enseignant à l'université de Columbia pendant les grèves étudiantes de 1968, mais partit rapidement pour Paris, la ville de ses rêves, où il enseigna l'histoire américaine à l'Université Paris VIII. 

Polyglotte, il occupa concomitamment le poste d'interprète de conférence. 

En 1971, il publia La France à la veille de la Révolution, (Wiley, John Sons), puis, en 1974, Les Noms des rois, les pauvres de Paris à la veille de la Révolution (Maspero).

Il rencontra la journaliste suédoise Ulla Svahnström, dont il partagea la vie.

Ils devinrent marchands d'estampes de grands maîtres modernes, une de leurs passions communes, sous le nom de Proofs Ltd. 

Ils s'installèrent à Londres au début des années 1990. 

C'est là que Jeffry accomplit un autre rêve qui le poursuivait, monter sur les planches. 

Il prit des cours de théâtre au City Lit et entama aussitôt une quatrième carrière. Celle-ci, bien que tardive, le conduisit, dès 1996, à jouer au théâtre, au cinéma et dans des films de télévision. Il doubla Maximilian Schell et Warren Mitchell au théâtre Old Vic dans le West End, puis joua, en 2006, dans Dear Steven Spielberg de Stefan Georgiou, et, en 2007, le rôle du père du journaliste assasiné Daniel Pearl dans le film A Mighty Heart (Un cœur invaincu), de Michael Winterbottom, puis, en 2016, dans Théo et Hugo dans le même bateau, d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau.

Jeffry et Ulla retournèrent vivre à Paris en 2014.

Alors qu'il devait jouer en 2018 dans une production du Théâtre Atcola de Dalston, dans le nord de Londres, il s'est malheureusement éteint, peu de temps après son engagement, à l'âge de 81 ans. 

Son fils Carl a chargé LUCIEN Paris de disperser sa collection d'estampes, un bel ensemble où l'on rencontre les noms de BONNARD, BRACQUEMOND, CALLOT, CHAGALL, DEGAS, DELACROIX, DERAIN, GROMAIRE, GUÉRARD, HELLEU, IBELS, MANET, MAUFRA, MAURIN, MOUCLIER, PISSARO, NEVINSON, SEGUIN, SIGNAC, STEINLEN, TOULOUSE-LAUTREC, VALADON, VALTAT, VAN RYSSELBERGHE, VILLON, VLAMINCK, VUILLARD, etc.


SUCCESSION ÉRIC MOUSSEL, Cinquième partie. COLLECTION JEFFRY KAPLOW, ESTAMPES DE GRANDS MAÎTRES MODERNES. ATELIER JACQUES BOÉRI. TABLEAUX, DESSINS MODERNES ET CONTEMPORAINS, SCULPTURES, MOBILIER ET ARTS DÉCORATIFS DU XXe SIÈCLE, DESIGN
mercredi 04 novembre 2020 14:00
Paris, Drouot, salle 10
Lots Infos Drouot Live Enchérissez en direct