MÉTÉORITE SIDÉRITE OCTAÉDRITE, SAINT-AUBIN,...

Lot 132
Aller au lot
30 000 - 50 000 EUR
Result with fees
Result : 28 000 EUR

MÉTÉORITE SIDÉRITE OCTAÉDRITE, SAINT-AUBIN,...

MÉTÉORITE SIDÉRITE OCTAÉDRITE, SAINT-AUBIN, FRANCE Sidérite octaédrite IIIAB (Iron IIIAB).
Âge terrestre: 55000 ans (+/- 41000).
Laboratoire CEREGE, Aurore Hutzler.
Âge de formation: 4,56 milliards d'années.
Masse: 157 kg.
PROVENANCE.
Collection privée, FRANCE.
En 1968, fut mise à jour, par un agriculteur qui labourait un champ, la toute première pièce, d'une masse de 170 kg, de la météorite de Saint-Aubin (Aube). Elle demeura remisée pendant des décennies dans une grange.
Il faudra attendre2002 pour qu'elle soit analysée et reconnue comme météorite.
Ce n'est qu'en 2018 que quatre passionnés purent constater le gigantisme de la chute de la météorite de Saint-Aubin.
À l'aide, notamment, d'un dispositif de détection de métal en grande profondeur, en accord avec les agriculteurs propriétaires des parcelles, ils identifièrent, entre mars et octobre, une ellipse de chute phénoménale de 1 100 mètres de long,900 mètres de large, comprenant 123 points d'impact, pour un total de sept tonnes.
Cette ellipse constituait l'empreinte de la chute la plus importante recensée en France et l'une des plus importantes au monde, bien supérieure au précédent record de la météorite de Mont-Dieu, dont la masse totale de la chute est de 1,1 tonne.
Le 3 septembre, ils mirent à jour une météorite de 157 kg, celle que nous présentons. Il s'agit d'une sidérite octaédrite, avec de belles figures de Widmanstätten, typiques de ces météorites ferreuses.
Les analyses par fluorescence X donnent près de 11 % de nickel, 0,7 % de cobalt et 0,1 % de phosphore.
Elle constituait la suite de la météorite de Saint-Aubin, dont le premier spécimen fut découvert en 1968.
Le 3 octobre, ils découvrirent, 370 m plus loin, une autre météorite de 477 kg, masse principale de l'ellipse.
Il s'agit à ce jour de la deuxième plus grosse météorite française, après la météorite Caille (ou La Caille), conservée au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris.
Une pièce exceptionnelle de la trouvaille, pesant 174 kg, a fait l'objet d'un don au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, dont les collections se sont enrichies de manière magistrale au cours de l'année 2018.
La pièce que nous présentons est d'une grande beauté.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue